Site pédagogique de Serge Lhomme
Accueil Base de cours Développements Publications Liens utiles
Présentation
Ce site a été créé dans un but pédagogique afin d'offrir à des étudiants une base de cours complémentaire aux enseignements que j'ai pu leur dispenser. Il peut bien sûr servir à toutes les personnes s'intéressant aux thématiques traitées, qui peuvent sembler disjointes, mais qui dans le cadre de mes recherches se rejoignent. Ainsi, des doctorants et des enseignants-chercheurs pourront y trouver des éléments complémentaires aux articles que j'ai pu publier. Les thématiques traitées sont : les risques ; la théorie des graphes ; la recherche opérationnelle ; les SIG et les bases de données. De plus, afin de rendre concret l’analyse spatiale et montrer son utilité pratique, je vais tenter de publier régulièrement des analyses très simples en utilisant des outils ou des modèles présentés en cours lien vers actualité.
L'auteur
Docteur en géographie de l'université Paris Diderot (Paris VII) spécialité « dynamique des milieux et risques », maître de conférences à l'université Paris-Est Créteil et chercheur au Lab'URBA, je suis aussi ingénieur diplômé de l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques (ENSG). J'ai effectué ma thèse à l'Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris (EIVP) et au laboratoire PRODIG. J'ai soutenu ma thèse intitulée « Les réseaux techniques comme vecteur de propagation des risques en milieu urbain – Une contribution théorique et pratique à l’analyse de la résilience urbaine » le 3 décembre 2012. Cliquez ici pour lire mon CV.
Intérêts scientifiques
Dans le cadre de mes recherches, je suis amené à développer des Systèmes d’Information Géographique en appliquant les dernières avancées technologiques de ce domaine à certains de mes centres d’intérêts thématiques. Ces derniers sont variés : analyses épistémologiques des concepts liés au risque (aléa, vulnérabilité, résilience) ; conception de modèles systémiques pour appréhender des objets complexes comme la ville ; réflexions sur liens qu’entretiennent les villes avec leurs infrastructures techniques (plus particulièrement les réseaux techniques)… Pour cela, je m’appuie sur différents outils d’analyse spatiale : théorie des graphes ; modèles de location-allocation ; analyse d’accessibilité… Enfin, ma formation m’incite régulièrement à incorporer des méthodes issues de l’ingénierie pour compléter ces analyses spatiales : méthodes issues de la Sûreté de Fonctionnement ; optimisation linéaire… Mes travaux se veulent rigoureux d’un point de vue théorique, tout en étant soucieux de garder un intérêt pratique.
Selection de publications
Lhomme S., 2016 – « Evaluer les conséquences des politiques d'aménagement sur l'accessibilité spatiale des ressources territoriales », Mappemonde. lien vers l'article

Lhomme S., 2015 – « Analyse spatiale de la structure des réseaux techniques dans un contexte de risques », Cybergeo. lien vers l'article

Lhomme S., Serre D., Diab Y., Laganier R. 2013 – « Assessing resilience of urban networks: a preliminary step towards more flood resilient cities », NHESS, Special Issue: Natural hazard resilient cities, pp. 221-230. lien vers le PDF

Lhomme S., Laganier R., Diab Y., Serre D., 2013 – « La résilience de la ville de Dublin aux inondations : de la théorie à la pratique », Cybergeo. lien vers l'article

Reghezza M., Rufat S., Djament-Tran G., Leblanc A., Lhomme S., 2012 – « What resilience is not : Resilience use and abuse », Cybergeo. lien vers l'article
Principaux projets de recherche en cours
SIGOPT (PEPS), 2015 - 2016, porteur du projet. Ce projet a pour objectif général de participer au développement de modèles d’optimisation spatiale au sein de SIG libres. Plus précisément, ce projet se focalise sur l'optimisation de la collecte des déchets produits par une inondation.

RGC4 (ANR), 2016 - 2019, coordinateur du WP3. Ce projet vise à développer des outils pour l’aide à la gestion des réseaux techniques critiques dans le cas d’une inondation survenant à Paris. Dans ce cadre, mes travaux visent plus précisément à optimiser la remise en service de ces réseaux.

AR-SHS (GDR), 2016 - 2020, cofondateur du GDR. Ce GDR vise à favoriser les échanges pluridisciplinaires en matière d’analyse de réseaux. Pour cela, une revue internationale reposant sur les principes de la recherche reproductible, une base de données et un wiki seront créés, une école thématique sera organisée, des formations seront dispensées.